Le service Qwant Maps ajoute les itinéraires mais reste en version alpha. Une évolution dans le bon sens, mais la route est encore longue.

Dévoilé fin 2018, le service Qwant Maps est toujours en version préliminaire. Néanmoins, il poursuit sa progression, notamment avec le récent – et discret – ajout des itinéraires. Il est ainsi possible de calculer des itinéraires en voiture, à pieds et à vélo.

Une sorte de premier jet mis à disposition avec des données issues d’OpenStreetMap. Il n’y a pour le moment pas de navigation par étapes (itinéraire avec plusieurs points d’étape). Parmi d’autres lacunes, des informations sur les types de routes, les péages, les transports en commun…

Encore une fois, le service est bel et bien étiqueté alpha et beaucoup de choses restent manifestement à faire.

Actualité publiée le 5 décembre 2018
Qwant avait annoncé l’arrivée prochaine de plusieurs services, dont un service de cartographie en ligne qui se dévoile aujourd’hui dans une version alpha. Pour Qwant Maps, il s’agit donc pour le moment d’une version préliminaire ne donnant qu’un aperçu du produit avant sa finalisation.

Les itinéraires ne sont pas encore de la partie. Par contre, on retrouve la recherche avec un champ dédié et la gestion de favoris avec des points d’intérêts qui peuvent être partagés. Le service est basé sur les données cartographiques de la communauté OpenStreetMap.

Dans les conditions d’utilisation de Qwant Maps, on peut également lire que (prochainement) le service pourra  » afficher des éléments issus de bases de données fournies par ses partenaires, tels que par exemple des fiches d’informations sur les professionnels, descriptions, avis de consommateurs, adresses, horaires d’ouverture ou encore numéros de téléphone. « 

Français et européen, Qwant a le respect de la vie privée comme credo. Son moteur de recherche n’utilise pas de cookies et il n’y a pas de pistage de l’utilisateur. Même les adresses IP passent par du hachage. Le modèle d’affaires est basé sur de la publicité contextuelle (pas opposition à ciblée) et de l’affiliation.

Ce respect de la vie privée, Qwant Maps doit donc le reproduire, ce qui représente un défi. Un service de cartographie devient pertinent avec de la personnalisation, et notamment pour retrouver les recherches précédentes.

Vice-président Advocacy chez Qwant, Tristan Nitot a expliqué lors de la dernière édition du  » Capitole du Libre  » que les développements pour Qwant Maps sont faits avec du logiciel libre (gage de transparence), et il a souligné la technologie Masq qui permettra de la personnalisation côté clients.

Les données de personnalisation seront ainsi stockées sur le smartphone ou ordinateur de l’utilisateur, et avec une synchronisation entre les deux de façon chiffrée. Il s’agira d’afficher un calque sur une carte générique disposant de points d’intérêts issus de recherches précédentes avec stockage en local. En somme, la personnalisation de la carte sera faite sur l’appareil.