Les robots de Boston Dynamics vont se mettre au boulot. Avec le rachat de Kinema Systems, Boston Dynamics se lance sur le marché de la logistique robotique.

La semaine dernière, Boston Dynamics a dévoilé une évolution de son robot Handle. Il est capable de se mouvoir sur deux roues pour déplacer des colis dans un entrepôt en les saisissant par l’intermédiaire d’un système d’aspiration.

Handle demeure une plateforme technologique de recherche, mais laisse tout de même entrevoir un futur débouché commercial pour Boston Dynamics. Cette ambition se formalise encore un peu plus avec l’annonce du rachat de Kinema Systems.

Cette start-up californienne est connue pour créer des systèmes robotiques dans la logistique et la fabrication. Son produit Kinema Pick est une solution intégrée pour la dépalletisation avec des bras robotiques industriels. Elle associe planification de mouvement, vision 3D et machine learning.

Boston Dynamics va vendre et proposer du support pour la technologie Pick (désormais Boston Dynamics Pick) à des clients. Dans le même temps, Pick rejoint la plateforme robotique Handle.

 » L’arrivée de l’équipe Kinema chez Boston Dynamics étend nos capacités d’apprentissage, tandis que le produit Pick accélère notre entrée sur le marché de la logistique « , déclare Marc Raibert, le patron et fondateur de Boston Dynamics.

Les créatures robotiques de Boston Dynamics sont surtout bluffantes par leur agilité et sens de l’équilibre. Avec la technologie et l’expertise de Kinema, elles pourraient aller plus loin et pas seulement pour une utilisation dans des entrepôts.

Actuellement, leur capacité de navigation demeure en effet limitée et nécessite la plupart du temps l’appui d’un opérateur humain pour les guider dans un premier temps. Il peut aussi s’agir d’une programmation spécifique dans le but d’effectuer certains mouvements.